Historique

2004 / En février, dans le cadre de sa réforme du programme multidisciplinaire, le CALQ convoque quelques praticiens du milieu. À la suite de cet échange, Richard Simas, Dulcinée Langfelder et Michel Lemieux se réunissent pour discuter des pratiques et des besoins du milieu et invitent d’autres praticiens à poursuivre la réflexion. En mars, un premier comité (Marie-France Bojanowski, Isabelle Choinière, Nathalie Derome, Richard Gagnon, Dulcinée Langfelder, Émile Morin, Annie Roy et Richard Simas) prend en charge l’organisation d’un forum où sont invités praticiens et organismes du milieu interdisciplinaire. Le forum, soutenu par le CALQ, le CAC et le CAM, veut cerner les besoins de notre communauté, très diversifiée, et trouver un dénominateur commun afin d’améliorer notre image publique, nos conditions de travail et permettre l’avancement de la pratique interdisciplinaire.

À la suite du forum, un 2e comité se voit confier le mandat de démarrer le processus de mise sur pied d’un organisme de représentation des arts interdisciplinaires. Ce comité est composé de : Isabelle Choinière, Nathalie Derome, Richard Gagnon, Martin Kusch, Dulcinée Langfelder, Marie-Claude Poulin, Caroline Ross, Annie Roy, Nadine Sures, Jean-François Desmarais, Miriam Ginestier et Richard Simas.

2005 / Le 24 février 2005, une assemblée de consultation regroupant une trentaine de praticiens du milieu est organisée. Le comité propose à l’Assemblée la structure légale du RAIQ: des règlements de régie interne, un membership, ainsi qu’une définition des arts interdisciplinaires et les priorités du plan d’action pour l’année 2005-2006. Un 3e comité d’organisation est mis sur pied avec le mandat clair de procéder à l’incorporation. Ce comité est formé de : Richard Simas, Nathalie Derome, Richard Gagnon, Annie Roy, Miriam Ginestier, Nadine Sures. Dulcinée Langfelder, Caroline Ross et Marie-France Bojanowski se portent également volontaires pour prêter main-forte au besoin. Le 5 avril 2005, le Regroupement des arts interdisciplinaires du Québec est incorporé.

Le 30 mai 2005, le premier Conseil d’administration du RAIQ est élu (Caroline Ross, présidente, Nadine Sures, vice-présidente, Miriam Ginestier, trésorière, Olivia Boudreau, secrétaire, Sarah Wendt, D. Kimm et Annie Roy, administrateurs). À l’été, le RAIQ procède à l’embauche d’un coordonnateur, Michel Des Jardins, et d’une webmestre, Victoria Stanton. Aménagement du bureau du RAIQ au Studio 303 à Montréal.

2006-2007 / À la suite du forum sur les arts interdisciplinaires, organisé par le RAIQ et présenté dans le cadre de Vasistas à Montréal en février, un canevas est rédigé et présenté au bureau Inter-arts du CAC, au secteur multidisciplinaire du CALQ et à la division Nouvelles pratiques artistiques du CAM, dans le but d’établir un cadre de développement en arts interdisciplinaires.
Des subventions du programme de Brigade Volante du CAC permettent ensuite de structurer et de consolider l’organisme en élaborant d’abord un plan de positionnement stratégique, qui sera suivi d’un plan de communication, puis d’un plan de planification sur quatre ans. En mai 2007, Virginie Belhumeur, une coordonnatrice issue de la relève, est embauchée.

2008-2009 / En février 2008, le portail RAIQ/Popstart est lancé lors du Mois Multi (Québec), de Vasistas et Temps d’Image (Montréal) et du Free Fall Festival (Toronto). En septembre 2008, Lise Gagnon, auparavant directrice du Studio XX (1998-2003) et directrice de la revue Jeu (2003-2008), est embauchée à titre de directrice générale. Après quatre premières années placées sous le signe de la structuration et de la consolidation de l’organisme, le RAIQ, fort de l’appui de ses membres, entend prendre une place dynamique dans le milieu des arts inter en initiant et en prenant part à diverses manifestations artistiques. Un premier atelier de développement professionnel pour artistes interdisciplinaires Produire et diffuser des arts interdisciplinaires avec Nathalie Derome et Émile Morin est organisé le 19 février 2009 au Complexe Méduse et au Théâtre La Bordée à Québec. Le RAIQ développe un Centre de ressources en ligne sur le Portail RAIQ/Popstart afin d’offrir aux artistes interdisciplinaires un espace conçu spécifiquement pour l’exercice de leur art. Le Centre pourra aussi rejoindre un public plus large en proposant des documents qui traitent des différents enjeux propres aux arts interdisciplinaires, que ce soit pour des fins de recherche ou de consultation.

2010 / Le RAIQ planifie plusieurs collaborations avec des centres d’artistes et il initie des activités de réseautage et de réflexion sur les arts interdisciplinaires, notamment un premier colloque qui sera réalisé en mai 2010. Celui-ci tenu au Montréal Arts Interculturels (MAI) : Arts interdisciplinaires : Hi-Tech, Lo-tech, No-Tech réunissait des artistes de Montréal, Québec, Toronto, Winnipeg, Baltimore et Rochester (EU). La même année, dans le cadre des évènements soulignant le 5e anniversaire du RAIQ, il organisait un Hommage à Françoise Sullivan, une pionnière de l’interdisciplinarité.

En 2012, il organise à la maison de la culture Côte-des-Neiges un second colloque Territoires de l’interdisciplinaire : Art et environnement commissarié par Martin Dufrasne. Au cours de la même année, le RAIQ a procédé à une vaste consultation du milieu interdisciplinaire qui a permis de cerner les besoins des artistes, des compagnies et des organismes en regard de la création, de la diffusion et de la documentation de leur pratique. En tête de l’organisme depuis 2009, la directrice générale Lise Gagnon a quitté en août 2013. Véronique Lévesque-Pelletier déjà employée au RAIQ a assuré le poste par intérim jusqu’en octobre 2014 lorsque Sonia Pelletier a été embauchée comme coordonnatrice générale.

En février 2014 le RAIQ organise un évènement d’envergure, les journées de réflexion CHAOS, Jeux et enjeux politiques de la pratique artistique interdisciplinaire. Celui-ci a réuni à l’écomusée du fier monde à Montréal, pendant deux jours, 45 artistes, travailleurs culturels et théoriciens de l’interdisciplinarité, provenant de différentes régions du Québec et du Canada. Plusieurs officiels des conseils des arts du Canada, du Québec et de Montréal se sont joints à l’assemblée, afin de prendre le pouls des réflexions qui allaient y être abordées, aux côtés de plusieurs représentants importants du milieu interdisciplinaire. La rencontre a été retentissante et une deuxième édition CHAOS II Puissance et manigance de l’art indiscipliné s’est tenue au printemps 2015 au centre de production artistique et culturelle Alyne-Lebel à Québec avec plusieurs artistes montréalais et des régions du milieu des arts inter. C’est aussi dans ce contexte que le RAIQ fêtait son dixième anniversaire avec une formule renouvelée incluant des activités artistiques commissariées par Sonia Pelletier. À l’issue de ses journées de réflexions, le RAIQ prépare une publication imprimée et numérique qui portera sur les enjeux de l’interdisciplinarité dans l’art actuel.

En septembre 2016, le Regroupement consulte ses membres lors du Forum de discussion CHAOS 3.0 en vue de la réalisation des États généraux des centres d’artistes en collaboration avec le Conseil québécois des arts médiatiques (CQAM) et le regroupement des centres d’artistes autogérés du Québec (RCAAQ). Ce fut une autre belle occasion de débattre cette fois-ci sur l’avenir et les enjeux actuels des centres d’artistes autogérés du Québec dans une perspective de développement durable.

Depuis sa fondation, le RAIQ est devenu un acteur central dans le milieu interdisciplinaire. Il réunit plus d’une centaine de membres et son membership est en constante progression. Son portail web est à la fois une vitrine pour les pratiques interdisciplinaires et il reçoit plus de 3000 visites par mois.