L’intervalle comme seuil : L’exploration de l’espace entre le lieu et la création / Victoria Stanton et Brian Smith / 15-16-17 mai 2020

Gamine Gagnon, Performance Score en collectif, lors de la formation RAIQ « L’intervalle comme seuil: L’exploration de l’espace entre le lieu et la création », Montréal, mai 2018, photo : Victoria Stanton

Cette formation se veut un intervalle, un espace conçu et réfléchi, qui donne une pause suffisante aux artistes afin d’être plus ancrés et plus disposés à se mettre de l’avant et à faire face au monde qui les entoure.

La prise de conscience accrue de l’intervalle, à la fois dans le temps et dans l’espace physique, mettra en évidence son potentiel et ces « entre-espaces » en tant qu’outil créatif. Ce sont ces intervalles qui permettent des installations dans l’espace public. Les installations réfèrent ici à un acte, un évènement, un objet, un logement...

Par l’application concrète de cette sensibilité, les participants pourront intégrer la notion d’intervalle dans de futurs projets artistiques, architecturaux (bâtiments/structures temporaires ou permanentes) et dans une myriade d’espaces personnels (divers sites dans et autour des maisons/jardins/galeries/balcons). À noter que l’occupation temporaire de l’espace public peut aussi devenir personnelle lorsqu’investie (bancs de parc, sites de pique-nique, tables de restaurant, etc.).

Le projet de formation s’adresse aux artistes en arts interdisciplinaires, mais aussi de toutes autres disciplines : arts visuels, arts médiatiques, danse, arts vivants, littérature, etc.

 

Objectifs

À travers des exercices, des discussions, des démonstrations et des présentations, les participant. e. s développeront leur capacité à remarquer les détails des environnements. La formation fait partie d’un processus de partage entre les formateurs autour de l’intervalle et à travers les pratiques de performance et d’architecture. Les participants sont invités à se joindre à la réflexion et à explorer d’autres façons de voir poétiquement le monde. Les excursions, proposées par les formateurs et parfois suggérées par les participants, permettront des expérimentations, contribuant à l’évolution des pratiques.

Les participant. e. s seront encouragé. e. s à prendre des risques et à penser au-delà de leurs activités habituelles en repoussant leurs limites. Les participante. s créeront une présentation finale : soit une action performative, un objet, une illustration, soit une proposition écrite/verbale.

 

Biographie des formateur.e.s

En 2001, Victoria Stanton s’engage dans une démarche artistique reliant l’intervention, les pratiques transactionnelles et relationnelles en lien avec diverses communautés spontanées, et ce, dans de multiples contextes au Canada et à l’international. Elle a réalisé plusieurs formations en art performance avec le Collectif TouVa (avec Sylvie Tourangeau et Anne Bérubé) et a également développé une pédagogie issue de la géographie humaine, l’architecture et le corps ainsi que les micro-événements, notions qu’elle apporte à l’intérieur de ses propres formations. Ses ateliers pratiques ont déjà été offerts à Montréal (RAIQ, SKOL) Durham (Words Aloud Festival), Toronto (Hub 14, Artscape Gibraltar Point, Artscape Youngplace), Sudbury (Galerie du Nouvel-Ontario), Mexique (Centre FRONDA), et Melbourne (Overload Festival).

Brian Smith est un architecte (retraité), artiste de l’installation, activiste et facilitateur possédant quarante années d’expérience professionnelle. Il a conçu et construit des logements communautaires, des logements multiples, un studio d’arts interdisciplinaires, des espaces commerciaux et publics. En tant que militant communautaire et facilitateur travaillant avec de nombreuses organisations publiques et privées à but non lucratif pour développer des logements communautaires, il a créé et animé plusieurs ateliers d’architecture. Son installation « d’art-travail » comprend de nombreux projets illustrant le concept d’espaces « liminaires » et d’« entre-deux ». Ses activités en cours comprennent l’exploration de la réconciliation et de la réciprocité reliant l’activisme communautaire et la planification urbaine dans les quartiers riverains de Toronto.

 

Pour toutes questions, veuillez nous contacter par courriel à info@raiq.ca ou par téléphone au 514-868-8011.

 

Avec le soutien de Service-Québec

 

Horaire
  • Vendredi 15 mai 2020 de 12 h à 17 h
  • Samedi 16 mai 2020 de 12 h à 17 h
  • Dimanche 17 mai 2020 de 12 h à 17 h
Nombre de participant.e.s

10

Durée

15 heures

Lieu

Conseil des arts de Montréal, 1210 Rue Sherbrooke E, Montréal (QC) H2L 1L9

Coût

82,50 $

Inscription

1. Assurez-vous de correspondre aux critères d'admissibilité.

2. Procédez au paiement selon la méthode de votre choix:

par chèque à l’adresse : 3995 rue Berri, Montréal, Québec, H2L 4H2

en argent comptant à nos bureaux (merci de nous téléphoner pour nous aviser de votre visite au 514-868-8011)

par carte de crédit via PayPal