Conseil d’administration

Evelyne Bouchard (coprésidente)

Diplômée (2018) à la Maîtrise interdisciplinaire en art, de l’Université Laval, Evelyne Bouchard vit en Montérégie et travaille là où l’idée doit naître. Ses recherches et ses créations examinent la malléabilité interhumaine. Près du quotidien, sa pratique engage le dialogue et produit diverses rencontres. Ses travaux oscillent entre des explorations dialogiques, dessinées, performées, photographiques, sonores ou d’installations, et sollicitent la trace sensible des rencontres. Elle collabore aussi à différents groupes de recherches, dont U-Lab, au Département de communication sociale et publique de l’UQAM, Hemispheric institute of performance and politics, à Université Concordia à Montréal et Trans-Montréal, dans le cadre du l’événement Performance Studies international de 2015. Elle présente ses recherches en centres d’artistes au Canada et à en Équateur.

Gaëtan Gosselin (coprésident)

Gaëtan Gosselin est un artiste professionnel passionné par la photographie, l’écriture et l’art sonore. Il a assumé la direction générale des Productions Recto-Verso / Mois Multi de 2008 à octobre 2019, un organisme majeur dans le domaine des arts multidisciplinaires. Il co-préside actuellement le conseil d’administration du Regroupement des arts interdisciplinaires du Québec (RAIQ). Gaëtan Gosselin a pris part activement à la création de la Coopérative Méduse à Québec et occupé des postes clés au sein d’organismes culturels d’importance dont le Conseil des arts et des lettres du Québec et le Centre d’artistes VU. Il a été président du Regroupement des artistes en arts visuels du Québec (RAAV), du Regroupement des centres d’artistes autogérés du Québec (RCAAQ) et membre du conseil d’administration de la Conférence canadienne des arts. Il demeure engagé au développement de nombreux organismes artistiques de Québec, dont la compagnie Danse K par K et L’Orchestre D’Hommes-Orchestres. Gaëtan Gosselin a réalisé de nombreux projets de commissariat et rédigé des essais sur la photographie. Depuis 2014, il anime une émission radio d’art sonore intitulée La Croche Oreille présentée chaque dimanche soir à 21h sur les ondes de CKRL 89,1. Né dans les Bois-Francs (Plessisville), il vit et travaille à Québec.

www.gaetangosselin.com
https://lacrocheoreille.wordpress.com

Vincent de Repentigny (vice-président)

Diplômé du programme de production de l’École nationale de théâtre du Canada, Vincent de Repentigny devient, en décembre 2013, codirecteur du OFFTA, festival d’arts vivants montréalais. En 2015, il copilote la refonte de l’organisme qui devient alors LA SERRE – arts vivants en élargissant ses activités. LA SERRE a comme mission de soutenir des artistes émergents dans la création, la production et le rayonnement d’œuvres signifiantes et évocatrices. En 2019, suite au départ de Jasmine Catudal, il est nommé Directeur artistique et général et poursuit la mission de l’organisme en consolidant son fonctionnement et en renforçant son modèle d’accompagnement artistique. Vincent est également un des récipiendaires du Fellowship Quebec 2019-2021 de l’International Society for Performing Arts (ISPA). Auparavant, il a codirigé avec Julien Brun, entre 2011 et 2013, la compagnie suisso-québécoise insanë. Ils créent ensemble plusieurs projets dont Dieu est un DJ de l’auteur Falk Richter en téléprésence entre Genève (Mapping festival) et Montréal (Société des arts technologiques). Il a également cofondé l’espace de résidence pour artistes émergents Van Horne Station (VHS) en 2013 et assuré en 2015 la direction de production de l’événement Ailleurs en Folie – Montréal/Québec présenté dans le cadre de Mons, Capitale européenne de la culture (Belgique). Parallèlement, Vincent a collaboré avec de nombreux artistes à titre de metteur en scène, d’assistant à la mise en scène, de concepteur lumière et de concepteur vidéo.

Alexis Langevin-Tétreault (secrétaire)

Alexis Langevin-Tétrault est un compositeur et un artiste de performance audiovisuelle. Il a participé à la fondation de différents projets de musiques électroniques et électroacoustiques dont Falaises, DATANOISE, QUADr, ILEA, BetaFeed, Alexeï Kawolski et Recepteurz. Ses oeuvres actuelles se caractérisent par le design de dispositifs audiovisuels, la performance physique, le travail scénographique et dramaturgique, l’utilisation critique et approfondies des technologies audionumériques, l’exploration du timbre sonore ainsi que par une réflexion conceptuelle et sociale. Ses œuvres ont été présentées dans plus d’une centaine d’événements internationaux, dont Ars Electronica (AT), ISEA (KR), L.E.V. (ESP), Transart (IT), ADAF (GR), Biennale WRO (PL), MUTEK Barcelona (ESP), MUTEK Montreal (CA), Intonal (SWE), NEXT (SVK), Électrons Libres Scopitone (FR), BIAN-Elektra (CA), Akousma (CA), Transient (FR), Visions of the future (USA), Mois Multi (CA), Sines & Squares (UK) et Espace du son (BE). Son travail a été récompensé par la fondation Destellos (AR) en 2014 et en 2015, par la fondation SOCAN en 2015 (CA), puis par la fondation Musiques et Recherches (BE), par la Semaine Internationale de la Musique Électroacoustique (FR) ainsi que par le festival Exhibitronic (FR) en 2016.

Philippe Dumaine (trésorier)

Philippe Dumaine est historien de l’art, commissaire et metteur en scène. Il est diplômé de la maitrise en histoire de l’art avec concentration en études féministes (2017, UQAM) et du baccalauréat en art dramatique, profil études théâtrales (2010, UQAM). Il codirige projets hybris, compagnie de création interdisciplinaire, queer et féministe pour laquelle il assure la mise en scène d’une vingtaine de projets depuis 2010 (Se la jouer, 2019; Youngnesse, 2018; Propositions for the AIDS Museum, 2017; thegiftsofthegifted, 2018, …). Ses recherches actuelles s’intéressent à l’affirmation d’une posture queer en histoire de l’art, aux stratégies de mise en doute des savoirs normatifs et aux politiques de l’échec avancées par les études et pratiques queers. Philippe Dumaine est aussi Responsable de la médiation à la Galerie de l’UQAM, en plus de travailler comme pigiste auprès d’artistes et d’institutions en art contemporain. Ses textes ont été publiés notamment chez Triptyque, Optica, aux Éditions du Remue-Ménage ainsi que dans esse, Jeu et aparté. Il présente régulièrement des communications dans divers colloques, à la fois en théâtre, en histoire de l’art et en études féministes.

Gilles Arteau (administrateur)

Gilles Arteau est natif de Sainte-Foy et Matanais depuis 1997. Il fait partie de l’équipe de PHOS Festival photo + art à Matane. Artiste, il porte aussi plusieurs chapeaux : enseignant en philosophie ainsi qu’en cinéma expérimental et trame sonore, poète, écrivain, homme de théâtre, syndicaliste et militant politique. À Québec, il a fondé le centre d’artistes Obscure. Il en a été le président et le coordonnateur pendant 15 ans. Il a sur une période de cinq ans, été mandaté pour travailler au développement du projet Méduse, qui regroupait onze organismes culturels et communautaires de Québec. Il a écrit des pièces de théâtre, notamment pour les Productions Recto-Verso de Matane. Gilles Arteau a aussi été engagé par le Carrefour de la littérature, des arts et de la culture (CLAC) de Mont-Joli afin de faire une analyse du potentiel et du développement de l’organisme et a par la suite été directeur de l’organisme jusqu’en 2005. Il a fondé Bruit TTV, un groupe qui composait des performances à partir de différentes sources sonores. Utilisant son corps et sa voix comme instruments de création, il est aussi un artiste de performance en arts visuels.

Claudia Bernal (administratrice)

Claudia Bernal est doctorante en Études et pratiques des arts à l’UQAM. Ses œuvres se situent à la croisée des arts visuels, du théâtre performatif et de la littérature. Bernal a complété une Maîtrise en théâtre à l’Université du Québec à Montréal (UQÀM), un baccalauréat en Arts visuels/création de l’UQÀM, et en Philologie et Langues de l’Université Nationale de Colombie. Dans ses œuvres, les concepts de mouvement, de migration, d’espace, d’identité, sont récurrents. Bernal a présenté son travail collectif et individuel dans plusieurs musées, centres d’artistes et galeries en Argentine, au Canada, à Berlin, en Colombie, à Cuba, en Espagne, au Mexique, au Québec, ainsi que dans l’espace public entre autres à Buenos Aires, Bruxelles, La Havane, Mexico, Montréal, Paris, Prague et Vienne. Ses œuvres font également partie de plusieurs collections, dont celles de la Ville de Montréal, de la Banque Nationale du Canada, de Bibliothèque et Archives nationales du Québec, du Cirque du Soleil, de Hotello et de la Fondation Memoria. Bernal a été boursière du Fonds de recherche du Québec « Société et culture » (FRQSC), du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des arts du Canada et de la Fondation de l’UQÀM. Elle vit et travaille à Montréal et Bogotá.