CHAOS : Jeux et enjeux politiques de la pratique artistique interdisciplinaire

 

Journées de réflexion
24 et 25 février 2014, 10h à 17h
Écomusée du fier monde, Montréal

Mot du président du RAIQ, Gaëtan Gosselin

Blogue

Participants (PDF)

Communiqué bilan (PDF)

Rapport des animateurs (PDF)

Synthèse (FR) / Synthesis (EN) (PDF)

Mot du président du RAIQ, Gaëtan Gosselin

Le Regroupement des arts interdisciplinaires du Québec avait au départ l’idée de créer des États généraux de l’art inter, avec cette intention de toucher des enjeux allant au-delà de nos sempiternels débats sémantiques.

Il nous semblait urgent de discuter ensemble d’enjeux fondamentaux tels l’impact des nouvelles formes artistiques sur le façonnement de nouveaux rapports sociaux; la place de la multidisciplinarité dans le contexte concurrentiel des «disciplines» artistiques ; le potentiel réel des forces artistiques qui animent la communauté «indisciplinée» vis-à-vis le politique.

À la lumière des ressources disponibles, nous avons choisi d’initier un projet d’échanges et de dialogues avec des visées mobilisatrices. Nous avions comme point de départ le sentiment partagé d’un environnement artistique et social chaotique : prolifération de nouvelles formes, érosion des frontières et des solidarités artistiques, méli-mélo de contenus artistiques dans les médias, invention de l’artiste à tout faire, valorisation de la technique et des créatifs, disparition de l’art.

Sous l’intitulé CHAOS, jeux et enjeux politiques de la pratique artistique interdisciplinaire, le Regroupement vous convie aujourd’hui à une réflexion d’ensemble visant 1. à favoriser la reconnaissance des nouvelles formes artistiques, inclassables ou indéterminées et 2. à mobiliser la communauté inter autour d’enjeux artistiques, politiques, économiques, idéologiques et territoriaux.

Somme toute, un concert de voix / voies issu d’un chaos présumé qui, nous l’espérons, nous permettra d’établir une vision commune, à tout le moins d’emprunter des trajectoires qui convergent.